F2C

Collectionneurs de figurines de catch Mattel Hasbro Jakks LNJ
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
F2C
Bienvenue sur le forum Figurines De Catch !
F2C

Partagez | 
 

 Uchronie : France - Bulgarie 1993... Et l'après.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Y2J Styles
Admin-Staff F2C
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 7301
Age : 34
Prénom : Yo-Ahn
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Uchronie : France - Bulgarie 1993... Et l'après.   Mer 24 Fév 2016 - 20:36



Mes amis, nous devons nous en aller en Amérique !

Coup de sifflet finale ! OUF ! La France réalise un match nul 1 à 1, face à la Bulgarie, le publique du Parc des Princes a tremblé jusqu'à la dernière minute via cette chevauchée d'Emile Kostadinov suivi d'une frappe finalement anecdotique, partie dans les nuages du ciel Parisien (voir photo ci-dessus). Terminant deuxième de son groupe avec un total de 14 points, 5 matches gagnés, 2 nuls et 2 défaites; pour 17 buts marqués et 9 encaissés; la France a validé son billet pour la World Cup 1994 organisé par le pays de l'Oncle Sam,

L'équipe de France, ayant raté le Mondial précédent en 1990, et ayant été éliminée dès le premier tour de l'Euro 92, était à la recherche de son football depuis les années Platini, cette génération portée par Cantona et Papin a maintenant son destin en main afin d'écrire sa propre histoire.
Impossible n'est pas Français.

Comme l'avait prévu le sélectionneur français, le match est fermé, tendu, haché. La France hésite à prendre le jeu à son compte et ne joue pas vraiment pour gagner, mais plutôt pour ne pas perdre. Les Bulgares, quant à eux, tentent vainement d'ouvrir le score, sans toutefois y parvenir.

À la 32e minute, c'est la délivrance pour le public français : Deschamps récupère  ballon dans les pieds de Tsvetanov sur le côté droit et effectue une transversale vers Papin, qui remet de la tête pour Cantona qui marque en force du droit à bout portant.
Le plus dur semble fait, mais l'avantage ne dure que cinq minutes. À la 37e minute de jeu, Blanc rate sa relance, se fait prendre le ballon par ce diable de Stoitchkov et concède un corner. Sur ce dernier, tiré par Balakov, Kostadinov au premier poteau, place une tête croisée qui finit sa course dans les buts.

Étrangement, la France, au lieu d'essayer de marquer à nouveau, se crispe complètement et retombe dans ses travers en essayant avant tout de défendre, proposant un jeu médiocre techniquement. Papin est totalement mis sous silence par la défense adverse, notamment par Ivanov et est remplacé à la 68e minute prétextant des crampe, par Ginola que le publique du Parc des Princes réclame à tue tête.

La Bulgarie, quant à elle, tente le tout pour le tout.

Les minutes passent et malgré un match plus que laborieux, les Bleus semblent se diriger vers une qualification. Mais tout bascule à la 90minute: coup franc à droite presque au poteau de corner tiré par David Ginola. Celui-ci prend l'initiative de le jouer rapidement. Il centre mais ne trouve personne à la réception. La défense Bulgare intercepte et amorce un contre, Penev lance Kostadinov sur l'aile droite, qui résiste à Alain Roche et malgré un tacle désespéré de Laurent Blanc la frappe du Bulgare s'envole au dessus de la barre transversale du portier Parisien, frissons garantis; quelques centimètre en dessous, et les Bulgares se seraient qualifiés.
Monsieur Mottram sifflet en bouche, Bernard Lama au 6 mètres comprend, et dégage le cuire dans le ciel Parisien, l'Amérique ils veulent l'avoir, et ils l'auront. Leur joie est immense et les possibles tensions qui existaient avant la rencontre entre Marseillais et Parisiens ne sont pas flagrantes, tous se congratulent : Desailly et Lama, Deschamps et Ginola, Le Guen et Cantona.

Le bleus se donne rendez vous le 17 juin date du coup d'envoie de la World Cup, pour un coup de siffet finale le 17 juillet 1994, avec pourquoi pas, nos Bleus victorieux; après tout, si c´est un rêve, nous le saurons.

Tirage au sort

C'est la dernière Coupe du monde à accueillir 24 équipes en phase finale. Les équipes ont été réparties dans des chapeaux en fonction de leur classement et de leur zone géographique. En effet, aucun groupe ne doit contenir plus d'une équipe provenant d'une même zone géographique hormis l'Europe : seul un groupe peut contenir trois équipes européennes les autres ne devant en contenir que deux.
Le tirage au sort a été effectué le 19 décembre 1993 à Las Vegas, aux Etats-Unis. La France se retrouve donc dans le Groupe D, au côté de l'Argentine de Diego Maradona, du Nigéria; grand favorie de la coupe d'Afrique des nations de football (qui se déroulera au printemps prochain en Tunisie) et de la Grèce qui a devancé dans son groupe la Russie, certes éclatée, durant la phase de qualification de la zone Europe, et ne consédant aucune défaite en 8 rencontres.

Maillot de l'équipe de France World Cup 94



Les 22 Français de Gérard Houiller

Gérard Houiller le sélectionneur de l'équipe de France a donné aujourd'hui sa liste des 22 joueurs Français qui disputerons la World Cup 94 aux Etats-Unis. Houiller a choisi 3 gardiens, 6 défenseurs, 8 milieux et 5 attaquants.
Gérard Houiller a conservé l'ossature du Paris Saint Germain et de l'Olympique de Marseille, ajoutant des jeunes joueurs venant principalement du FC Nantes & de Bordeaux. Arrêtons nous sur cette liste poste par poste.


1 - Bernard Lama

16 - Fabien Barthez

22 - Bruno Martini

2 - Jocelyn Angloma

3 - Eric Di Méco

4 - Alain Roche

5 - Laurent Blanc

12 - Bixente Lizarazu

13 - Christian Karembeu

6 - Vincent Guérin

7 - Didier Deschamps

8 - Marcel Desailly

11 - David Ginola

14 - Zinedine Zidane

15 - Paul Le Guen

18 - Reynald Pedros

21 - Corentin Martins

9 - Jean-Pierre Papin

10 - Youri Djorkaeff

17 - Eric Cantona

19 - Nicolas Ouédec

20 - Christophe Dugarry





GARDIENS DE BUT

Bernard Lama titulaire indiscutable du PSG et de l'équipe de France, il participera à sa première grande compétition internationale, il pourrait être la révélation du tournoi chez les gardiens.

Fabien Barthez bien que relégué en Division 2 avec l'OM, le portier de la canebière a gardé toute la confiance du sélectionneur Houiller.

Bruno Martini vainqueur de l'Euro espoirs 1988 et le seul des 3 gardiens a avoir participé à une compétition avec l'equipe de France, l'Euro 92 en Suède, dont il en était le titulaire.

DEFENSEURS

Jocelyn Angloma, depuis le départ de Desailly à Milan, est devenu le titulaire indiscutable sur le côté droit de la défense, il vient de signer au Torino et connaitra le Calcio la saison prochaine.

Eric Di Méco leader de carractère, dure dans le jeu, est à l'heure actuel l'arrière gauche titulaire de l'équipe de France. Il vient de signer un contrat avec l'AS Monaco.

Alain Roche champion de France avec le PSG, il est l'une des pièces maîtresse de la défense.

Laurent Blanc défenseur et butteur, il a connu une saison délicate avec Saint-Etienne ne devant leur maintien qu'à la décision de la Ligue de ne pas faire remonter l'OM à cause de finances trop précaires. Houiller lui a gardé toute sa confiance.

Bixente Lizarazu jeune arrière gauche et figure de la nouvelle vague Française du côté des Girondins de Bordeaux, il est une arme offensive pour l'équipe de France. Un futur Grand.

Christian Karembeu figure de la nouvelle vague Française sous les couleurs du FC Nantes, le Kanak a su marquer des points comme arrière droit, doublure d'Angloma.

MILIEUX DE TERRAIN

Vincent Guérin Champion de France avec le PSG, le Parisien est un relayeur efficace pour l'équipe de France.

Didier Deschamps devenu le plus jeune capitaine de l'histoire à soulever la "Coupe aux grandes oreilles", la Juventus de Turin vient de le recruter pour la prochaine saison 1994-1995.

Marcel Desailly a pris une dimension international depuis son arrivée à Milan, reconverti en milieu défensif par Fabio Capello, dont l'équipe remporte la Ligue des Champion 1994. Il pourrait briguer une place de titulaire en défense centrale chez les Bleus.

David Ginola est élu meilleur joueur du Championnat de France de la saison 1993-1994, qui voit le PSG terminer champion, il est devenu la Nouvelle Star de l'équipe de France.

Zinedine Zidane reçoit le trophée UNFP du meilleur espoir 1994 du Championnat de France. Ses performances lui ouvrent les portes de l'équipe de France A en fin de saison.

Paul Le Guen, Champion de France et capitaine du PSG, il propose une alternative sérieuse au milieu de terrain.

Reynald Pedros vient de la nouvelle vague du football Français, joker ou titulaire sur le côté gauche chez les Bleus, il est une alternative certaines à Ginola.

Corentin Martins nouvelle perle du football Français, il vient de remporté la Coupe de France avec l'AJA; il pourrait être l'une des révélations du Mondial.

ATTAQUANTS

Jean-Pierre Papin est le capitaine de cette équipe tricolore, malgrès une saison en dens de scie sous les couleurs du Milan AC, il reste une arme éfficace devant les buts.

Youri Djorkaeff a pris une nouvelle dimension, cette saison, il termine meilleur buteur du championnat à égalité avec Nicolas Ouédec et Roger Boli, avec 20 réalisations.

Eric Cantona vice Capitaine des Bleus le King comme on l'appel outre Manche a pris une dimension Mondial depuis son exile en Angleterre, il est élu meilleur footballeur de l'année du championnat anglais réalisant le doublé Coupe-Championnat.

Christophe Dugarry doué ballon au pied, passement de jambes, bon également de la tête, il est récompensé de sa bonne saison aux Girondins de Bordeaux.

Nicolas Ouédec co meilleur butteurs du Championnat de France au côté de Djorkaeff et R.Boli, Ouédec a explosé cette saison au FC Nantes, il est un remarquable joker pour les Bleus.





Aux portes du groupe France, ils restent à quai.


Franck Sauzée toujours excellent sous le maillot Bleu, a quitté l'OM la saison dernière pour connaître le Championnat Italien avec Atalanta Bergame, durant cette saison, ou il joue très peu, il perd sa place en équipe de France.

Emmanuel Petit perd sa place dans le groupe France durant cette saison, pas très à l'aise en tant qu'arrière gauche, Houiller lui préfère Di Méco et le jeune Lizarazu.

Basile Boli est blessé au genou depuis la finale de la Ligue des Champions 1993, absent lors des qualifications à l'automne 93, il perd peu à peu sa place au sein du groupe.

Jean-Pierre Cyprien est appelé en équipe de France le 16 février dernier, contre l'Italie à Naples, mais 3 jours après, il est victime d'une rupture du tendon d'Achille, écarté des terrains, il perd sans doute sa place comme remplaçant dans le groupe France.

Jean-Michel Ferri, capitaine du FC Nantes et titulaire avec Deschamps face au Chili en Mars dernier, Houiller a préféré les Parisiens Vincent Guérin et Paul Le Guen.

Laurent Fournier, infatigable milieu de terrain défensif, il participe au titre de champion de 1994, mais Houiller a préfèré ses coéquipiers Parisiens.

Christophe Cocard ailier droit de l'AJA, il vient de remporter la Coupe de France, il a pallié l'asbsence de Cantona face au Chili en mars dernier, mais ne rentrait pas dans les papiers du sélectionneur.

Xavier Gravelaine néo-international partait de loin pour présende une place dans le groupe, malgré ses bonnes performances avec le PSG.

Pascal Vahirua ailier gauche de l'AJA et vainqueur de la Coupe de France, il est barré en sélection par Ginola & Pedros.

Gaëtan Huard 4ème gardien de l'équipe de France, il est barré en sélection par Lama et Barthez, ce dernier relégué en D2 la saison prochaine pourrait bien perdre son poste au profis du Bordelais.

Mickaël Madar grand espoir du football Français, est un élément essentiel de l'AS Cannes entraînée par Luis Fernandez, auteur d'une très bonne saison, il est cependant écarté par Houiller, lui préférant le Nantais Ouédec.

Daniel Bravo n'a plus porté le maillot bleu depuis 1989, mais sa bonne saison avec le PSG présageait un retour en grâce, mais le vétéran de 31 ans n'a jamais été rappelé par Houiller.

Claude Makelele, 20 ans et tout l'avenir devant lui, indispensable milieu droit des Nantais sa bonne saison devrait, si il continue sur sa lancée, lui garantir une place chez les Bleus.

Alain Goma, international espoir aurait pu briguer une place dans les 22, mais Houiller a préféré conserver ses cadres en défense centrale, à la jeunesse pour ce poste.







Résultats première journée du Groupe D : Argentine – Grèce & Nigeria – France





21 juin 1994 – au Foxboro Stadium de Foxborough dans l'état du Massachusetts l'Argentine bat la Grèce 4 à 0, triplé de Batistuta et 1 but de Maradona.

21 Juin 1994 – au Cotton Bowl de Dallas dans l'état du Texas, le Nigeria bat la France 3 à 2 ; buts de Yekini (21è), Amokachi (43è) et Amunike (55è) pour le Nigeria et un doublé de Jean-Pierre Papin (30è & 75è) pour la France.


LAMA

ANGLOMA   ROCHE   BLANC   DI MECO

DECHAMPS   LE GUEN

MARTINS                       GINOLA

PAPIN    CANTONA



Rufai---------------------------Lama
Eguavoen-----------------------Di Méco
Iroha---------------------------Blanc
Okechukwu---------------------Roche
Nwanu-------------------------Angloma
Oliseh--------------------------Deschamps
Finidi (puis Ezeugo 77è)----------Le Guen (Desailly 60è)
Yekini--------------------------Ginola (Pedros 71è)
Amuneke-----------------------Martins
Siasia (puis Adepoju 69è)--------Cantona
Amokachi ----------------------Papin



Jeu poussif, l'équipe de France a perdu face au Nigéria Champion d'Afrique en titre, pour son premier match de la World Cup, sur le score de 3 buts à 2. Le jeu rapide des Nigerians a mis à mal le milieu de terrain ainsi que la défense. Si la défense entièrre n'a pu empêché le premier but 21è), sur le second Alain Roche n'est pas exempt de tout reproche, l'envie d'Amokachi (43è) a eut le dessus sur le Parisien. Entre temps sur un coup franc de Ginola, Cantona au second poteau remait à JPP qui égalise (30è). Bernard Lama ne pu rien faire par la suite, avec cette tête plongeante d'Amunike (55è). Papin encore lui, alors que Desailly est rentré sur le terrain à la place de Le Guen, et que Ginola a cédé sa place à Pedros, ce dernier se défait de la défense, Uche Okechukwu trop court sur le centre du Nantais, laisse JPP placer une Papinade (75è) dont lui seul a le secret 3-2. Les Bleus poussent. On pense alors qu'ils vont revenir. La tête de Cantona (81è) frolle la barre transversale sur un centre de Di Méco, Pedros trouve le poteau gauche de Rufai (85è), ce dernier repousse un coup franc de Papin dans les ultimes minutes (90è+2).

L'Argentine et le Nigeria comptent 3 points, alors que la France et la Grèce pointent à 0, ses 2 équipes s'affrontent lors de la seconde journée, ou le perdant sera probablement éliminé.


Résultats deuxième journée du Groupe D : Argentine – Nigeria & France – Grèce




25 juin 1994 – au Foxboro Stadium de Foxborough dans l'état du Massachusetts l'Argentine bat le Nigeria 2 à 1, doublé de Caniggia (21è et 28è) pour l'Argentine, et Siasia (8è) pour le Nigéria

25 juin 1994 – au Soldier Field de Chicago dans l'état de l'Illinois la France bat la Grèce 4 à 0, doublé sur pénalty de Cantona (5è et 55è), Zidane (65è) et Martins (90è).


LAMA

ANGLOMA   BLANC   ROCHE    LIZARAZU

DESCHAMPS DESAILLY

DKORKAEFF               ZIDANE

PAPIN     CANTONA


Atamtsidis---------------------------Lama
Apostolakis--------------------------Angloma
Kalitzakis----------------------------Blanc
Karagiannis--------------------------Roche
Karataidis---------------------------Lizarazu
Marangos---------------------------Deschamps
Hantzidis (Mitropoulos 48è)----------Desailly
Kofidis------------------------------Zidane
Nioplias---------------------------Djorkaeff (Martins 70)
Alexoudis (puis Dmimitriadis 88è)-----Cantona
Machlas----------------------------Papin (Ouédec 82è)


Le Sélectionneur Gérard Houiller a effectué plusieurs changement pour ce second match, Di Méco a laissé sa place à Lizarazu, Dessaily a remplacé Le Guen, décevant face au Nigéria, idem pour Zidane avec Ginola.

Les Bleus sont mieux rentrés dans ce match que face au Champion d'Afrique, pressé sur une action de jeu Alexoudis tombe et bloque le ballon avec ses mains, l'arbitre de la rencontre monsieur Bujsaim indique le point de pénalty, aussitôt transformé par Cantona (5è) trompant le portier Grec. La France se créait beaucoup d'occasions en première mi-temps, Cantona encore lui (20è) sur un une deux entre lui et Papin, puis Djorkaeff, (25è). Blanc sur une tête via un corner tiré par Zidane trouve la barre d'Atamtsidis (31è), alors que la frappe trop écrasée de Djorkaeff (40è) trouve les pieds de Kalitzakis qui passait par là. La dernière frappe est à mettre sur le compte de Zidane, récupérant ainsi le centre trop fort de Pedros (44è), sa frappe passe à quelques centimètres de la cage Grec, mi-temps 1 à 0. A la reprise, l'équipe de France bouscule son adversaire, Djorkaeff accroché par le gardien, trouve un pénalty. Cantona encore lui transforme l'essai (55è). Dix minutes plus tard, sur un une deux entre Djorkaeff et Zidane, ce dernier perfore la défense Grec, et marque le troisième but (65è). Martins remplace Djorkaeff à la 70è, alors que Nicolas Ouédec rentre à la place de Papin (82è). C'est à la toute fin du match que l'équipe de France marque le 4ème but, sur un coup franc de Zidane à 30 mètres, Atamtsidis repousse mal la frappe du Bordelais, mais Martins suit, et pousse le cuire dans les filets (90è+2).

La France jouera sa qualification lors de la troisième et dernière journée du groupe D, contre l'Argentine sans Maradona. Au lendemain de la victoire sur le Nigeria, le meneur de jeu de l'Argentine est déclaré positif à l'éphédrine. Exclu par sa fédération, sanctionné par la FIFA, Maradona mettra un terme à sa carrière internationale sur cette fausse note.


Résultats  troisième journée du Groupe D : Grèce – Nigeria & Argentine – France





30 juin 1994 – au Cotton Bowl de Dallas dans l'état du Texas la France bat l'Argentine 2 à 0, but de Cantona (61è) et  Blanc (90è +2)

30 juin 1994 – au Foxboro Stadium de Foxborough dans l'état du Massachusetts le Nigeria bat la Grèce 4 à 0, Finidi (45è & 61è), Siasia (72è) & Amokachi (90è).



LAMA

ANGLOMA   ROCHE   BLANC   DI MECO

DESCHAMPS DESAILLY

DKORKAEFF             GINOLA

PAPIN   CANTONA



Islas-----------------------------Lama
Chamot--------------------Di Meco (puis Lizarazu 74è)
Ruggeri--------------------------Blanc
Caceres-------------------------Roche
Diaz-----------------------------Angloma
Redondo-------------------------Deschamps
Simeone-------------------------Desailly
Rodriguez (puis Bello 67è)---------Ginola
Caniggia (puis Ortega 26è)--------Djorkaeff
Batistuta------------------------Cantona
Balbo-----------------------Papin (puis Pedros 76è)


La France a maitrisé l'Argentine de bout en bout ! Et se qualifie pour les 8ème de finale de la coupe du monde, terminant seconde du groupe D dernière le Nigéria, Quand à l'Argentine, elle se qualifie en tant que meilleure troisième.

Après une première mi-temps des plus sérieuses, ou les Bleus ont déjoué les plans Argentins, c'est à l'heure de jeu, dans une défense des plus inatentives, que Ginola lance Cantona partie dans le dos de la défense, et trompe Islas d'une frappe intelligemment placée au premier poteau (61è). Peu de temps après l'ouverture du score, Ginola trouve Papin mais sa frappe trop lourde n'inquiète pas le portier Argentins. Il faudra attendre l'ultime minute et ce corner tiré par Youri Djorkaeff, pour que Laurent Blanc fusille de la tête Islas (90è+2).

La France affrontera en 8ème de finale le Mexique le 5 juillet pour une place en Quart de Finale.


Résultat Huitième de finale Mexique – France




5 juillet 1994 – au Giants Stadium d'Est Rutherford dans l'état du New Jersey la France bat le Mexique 1 à 1 3 tirs aux buts à 1. Cantona (8è) pour la France, Garcia Aspe (18è) pour le Mexique



LAMA

ANGLOMA   ROCHE   BLANC   DI MECO

DESCHAMPS DESAILLY PEDROS

PAPIN   CANTONA   GINOLA





Campos----------------------------------Lama
Suarez-----------------------------------Angloma
J. Ramirez--------------------------------Roche
Ambriz------------------------------------Blanc
R.Ramirez---------------------------------Di Méco (expulsé 50è)
Bernal------------------------------------Deschamps
Rodriguez---------------------------------Desailly
Galindo-----------------------------------Pedros (puis Djorkaeff 104è)
Garcia Aspe (expulsé 28è)-----------------Ginola (puis Martins 119è)
Alves-------------------------------------Papin
Luis Garcia--------------------------------Cantona


Le match était pourtant bien partie pour les Bleus, quand Deschamps lance Cantona sur le couloir gauche envoyant une mine à Jorge Campos en pleine lucarne (8è) et ouvre le score. Les spéctateurs pensent déjà vire une pluie de but. Accroché dans la surface par Di Méco, Alves fait déjà le pénalty obtenu, que transforme par la suite Garcia Aspe (18è); Ce dernier sera expulsé par l'arbitre de la rencontre (28è) suivi en seconde période par Di Méco (50è). La seconde mi-temps n'apportera rien, idem pour les 30 minutes de jeu supplémentaire; la séance de tirs aux buts peut commencer.


Séance de tirs aux buts

Garcia Aspe X Papin X
Bernal X Djorkaeff O
Rodriguez X Martins O
Suarez O Cantona O

-Garcia Aspe ne prend pas d'élan et envoie le ballon au dessus de la barre. 0-0
-Papin prend beaucoup d'élan, mais Campos se détend sur sa droite et repousse le ballon 0-0
-Bernal ne prend pas d'élan, et voit sa frappe stoppé par Bernard Lama. 0-0
-Djorkaeff frappe plein axe et marque le premier tir au but de cette séance 0-1
-Rodriguez voit sa frappe arrêté par un Bernard Lama des grands moments ! 0-1
-Martins trompe Campos, pourtant bien partie du bon côté. 0-2
-4ème tireur pour les Mexicains, Suarez prend à contre pied Lama. 1-2
-4ème tireur Français, Cantona fusille Campos et envoye les Bleus en Quart de Finale ! 1-3


Résultat Quart de finale France – Allemagne



10 juillet 1994 –  au Giants Stadium d'Est Rutherford dans l'état du New Jersey la France bat l'Allemagne 2 buts à 1. Matthäus (47è) pour l'Allemagne, Cantona (75è) et Ginola (78è)


LAMA

ANGLOMA   DESAILLY   BLANC   LIZARAZU

MARTINS   DESCHAMPS   PEDROS

PAPIN   CANTONA   GINOLA


Lama----------------------------Illgner
Angloma-------------------------Berthold
Desailly--------------------------Kohler
Blanc----------------------------Helmer
Lizarazu-------------------------Buchwald
Deschamps----------------------Matthäus
Martins-------------------------Wagner (puis Strunz 59è)
Pedros--------------------------Möller
Ginola---------------------------Hässler (puis Brehme 83è)
Cantona (puis Dugarry 85è)-------Völler
Papin (puis Djorkaeff 90è)---------Klinsmann



La sensation de ce mondial la France vient d'éliminer les Champions du Monde en titre, l'Allemagne ! Et ont démontré tout le bien qu'on pensait d'eux après le match face à l'Argentine et le dure huitième contre le Mexique.

Tout d'abord Papin a vu sa frappe repoussé par Illgner (9è) alors que la frappe de Ginola sur une passe en retrait de Papin, se voit repousser par le poteau (17è). S'en vient un arrêt réflexe de Lama (36è) sur une tête de Klinsmann. Le pied de Blanc repousse une grosse frappe de Müller (41è). 0-0 à la mi temps. Mais le match bascule à la sortie des vestières, Ginola revenu défendre accroche Klinsman, l'arbitre accorde le pénalty, transformé par Matthäus (47è) 0-1. 5 minutes plus tard, Lama se détend afin de sortir une belle frappe brossé d'Hässler (57è) Les Bleus souvrent. Rudi Völler rentre dans la surface de réparation, talonne pour Helmer, sa frappe frolle le poteau opposé. (63è) Les Allemands ne lâchent rien, les Français reculent, Hässler passe en retrait pour Andreas Müller, est frappe, sa puissante frappe trouve le poteau, et revient dans les pieds de Völler, qui controle et marque ! (69è) Cependant l'ancien Marseillais qui vient de signer pour le Leverkusen, est hors jeu ! OUF ! La France s'en sort bien, et se voit accorder un coup franc sur le côté gauche Allemand, Cantona place à la perfection le ballon, Illgner ne bouge pas et regarde le ballon retomber dans son but ! (75è). 1-1. Cette égalisation a permis aux Français de trouver un second souffle, alors que les Allemands deviennent poussifs, Corentin Martins centre au point de pénalty, Ginola se jette et d'une tête plongeante bat Illgner ! 1-2 ! Les Allemands ne reviendront jamais, et la France est qualifiée pour les demi-finales de la World Cup.


Résultat demi-finale France – Italie





13 juillet 1994 – au Giants Stadium d'Est Rutherford dans l'état du New Jersey l'Italie bat la France 2 buts à 1; doublé de Roberto Baggio (21è & 25è), Cantona (44è).

LAMA

ANGLOMA   ROCHE   BLANC   DI MECO

DESCHAMPS DESAILLY

PAPIN   DJORKAEFF  GINOLA

CANTONA

Lama-------------------------Pagliuca
Angloma----------------------Maldini
Roche------------------------Costacurta
Blanc-------------------------Benarrivo
Di Méco-----------------------Mussi
Deschamps--------------------Berti
Desailly-----------------------Albertini
Djorkaeff----------------------D. Baggio (puis Conte 56è)
Ginola (puis Pedros 72è)-------Donadoni
Cantona----------------------R. Baggio (puis Signori 71è)
Papin (puis Ouédec 79è)-------Casiraghi


Les demi finales se suivent et se rensemblent pour les Bleus, après 1958 en Suède, 1982 et Seville, puis le Mundial 86 au Mexique, la France échoue une quatrième à la porte de la finale.

Ce diable de Roberto Baggio a réglé le sort des Bleus en 4 minutes, tout d'abord sur une remise en touche, Baggio longe la ligne des 40m, il échappe au tacle d'Alain Roche, frappe enroulé, et ouverture du score (21è). Quelques minutes plus tard, les Italiens trouvent le poteau de Lama sur une belle frappe d'Albertini (23è) ce même Albertini retante se chance (24è) mais Lama claque ce ballon en corner. Vite joué, Benarrivo passe à Albertini (décidemment), petite balle piqué pour Roberto Baggio, un rebond, une frappe, et marque (25è) 2-0 pour la Squadra Azzura. Mais avant la pause, la France obtient un pénaly pour une faute de Pagliuca sur Ginola. Cantona transforme (44è); la France à la mi-temps n'a plus qu'un but de retard. Mais les Bleus ne reviendront jamais, la seconde période est très bloqué, le dispositif défénsif orchestré par Arrigo Sacchi nuie au quatuor Djorkaeff- Ginola-Cantona-Papin, ni Predos, ni Ouédec rentrés en jeu n'y arriveront. L'Italie affrontera le Brésil lors de  la grande Finale; alors que nos Bleus tenteront de se réconforter pour une place sur le podium face à la séduisante équipe de Suède.



Résultat match pour la troisième place Suède – France




16 juillet 1994 -  au Rose Bowl de Pasadena, dans l'état de Californie, la Suède bat la France 4 buts à 3; Brolin (8è), Mild (30è), Larson (37è) et K.Anderson (40è) pour la Suède, Zidane (23è), Dugarry (85è) et Djorkaeff (89è)

LAMA

KAREMBEU   ROCHE   DESAILLY   LIZARAZU

GUERIN
MARTINS                   PEDROS
ZIDANE

DJORKAEF  CANTONA


Ravelli----------------------------Lama (puis Barthez 45è)
Kamark---------------------------Karembeu
Bjorklund-------------------------Roche (puis Blanc 45è)
P.Anderson-----------------------Desailly
Nilson----------------------------Lizarazu
Schwarz-------------------------Guérin
Mild-----------------------------Martins
Ingesson-------------------------Pedros
Brolin----------------------------Zidane
Larsson (puis Limpar 79è)---------Djorkaeff
K.Anderson----------------------Cantona (puis Dugarry 45è)


Le sélectionneur Gérard Houiller pour ce dernier match du Mondial fait tourner son équipe, Zidane est titulaire, Angloma et Di Méco sont sur le banc, idém pour Deschamps et Ginola, quand à JPP il traine une blessure depuis le quart de finale.

Dans la “petite finale” où les deux camps sont souvent abattus de ne pas disputer la “grande finale”, les matchs sont débridés. Cette rencontre n'échappa pas à la règle et la Suède fit exploser son homologue Français en passant 4 buts à 1 en 40 minutes de jeu. Les Français réagiront bien trop tard par Dugarry & Djorkaeff pour un score finale de 4 buts à 3.

Lama se troue sur le premier but, Brolin a la cage vide pour marquer (8è), Zidane égalise grâce à un  une-deux avec Djorkaeff, puis une roulette pour se débarraser de Patrick Anderson, le Bordelais frappe en pleine lucarne laissant aucune chance à Thomas Ravelli (23è). Ce dernier repoussant quelques minutes plus tard une frappe de Djorkaeff (28è). Sur une faute stupide de Pedros, les Suèdois jouent rapidement en profondeur pour Mild, Lama sort à sa rencontre et se troue une second fois (30è). Marcel Desailly et Alain Roche laissent filler Larson (37è) pour le 3 à 1; bien aidé encore une fois par un Bernard Lama des plus catastrophiques. Ce même Lama ira chercher une dernière fois le ballon dans ses fillets, quand Kennet Anderson (40è) reçoit un centre au point de pénalty de Brolin, Lama sort (encore) de sa cage, et se voit battu une quatrième fois. Houiller perplexe effectue 3 changements à la mi-temps afin d'éviter la déroute; Barthez & Blanc remplacent respectivement Lama et Roche. Cantona exténué par sa World Cup laisse sa place à Christophe Dugarry. Mais il est déjà trop tard, la seconde mi-temps ne donnera rien, même si Dugarry (85è) sur une balle en profondeur de Zidane puis Djorkaeff sur une exploit solitaire (89è) reduisent le score. 4 à 3 pour les Suèdois.

Eric Cantona termine co-meilleur butteur avec le Russe Salenko; 8 réalisations. La France, tantôt géniale tantôt décevant, termine 4ème de ce Mondial 94, avant d'accueillir le prochain mondial à l'été 1998. Il faudra en attendant se qualifier pour l'Euro 96 en Angleterre, terre d”un certain King Cantona.


Post World Cup 1994


L'ancien Président de la Fédération Française de Football (FFF) Jean Fournet-Fayard a été démies de ses fonctions le 29 décembre 1993 suite à l'affaire VA-OM, son successeur, Claude Simonet &  Gérard Enault (Directeur Général par intérim) souhaitent qu'Houiller se concentre sur l'une de ses 2 taches, en effet Gérard Houiller est à la fois Sélectionneur des Bleus et Directeur Technique National, poste qu'il occupe depuis 1989. Hors, durant la phase de qualification à la World Cup 94 puis durant ce tournoi, l'ancien adjoint de Michel Platini a connu des vifs tensions entre Parisiens et (ex) Marseillais, il se dit même qu'une “bagarre” aurait éclaté après l'élimination en demi-finale face aux Italiens entre Pro Parisiens et Pro Marseillais.

L'avenir de Gérard Houiller se joue deux semaines après la fin du Mondial 94, il quitte finalement son poste de Sélectionneur mais reste à la tête de la Direction Technique National.

Son successeur n'est autre que son adjoint Aimé Jacquet, qui aura la lourde tache de qualifier les Bleus à l'Euro 96 et  par la suite emmener l'équipe de France au sommet de son Mondial 1998.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Uchronie : France - Bulgarie 1993... Et l'après.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akumajo Dracula - Sharp X68000 - 1993
» Nouvelle : Le bonheur est dans l'après
» après moult essais, CR ne trouve pas les repères
» Réapparition mystérieuse 20 ans après le naufrage
» Merci de signer ici après avoir lu le règlement, quel est le plus de ce forum et constitution en association !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F2C :: Open Bar :: Autres sports-
Sauter vers: