F2C

Collectionneurs de figurines de catch Mattel Hasbro Jakks LNJ
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
F2C
Bienvenue sur le forum Figurines De Catch !
F2C

Partagez | 
 

 Uchronie Fantaisie - World Cup 2002 (Captain Tsubasa aka Olive et Tom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Y2J Styles
Admin-Staff F2C
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 7301
Age : 34
Prénom : Yo-Ahn
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Uchronie Fantaisie - World Cup 2002 (Captain Tsubasa aka Olive et Tom)    Mer 24 Fév 2016 - 20:34

Rendez-vous dans 4 ans ! Chez nous, au pays du soleil levant.






Trois matches, trois défaites, le Japon de Takeshi Okada, premier sélectionneur nippon à amener le Japon en phase finale d'une Coupe du Monde de Football, celle de 1998, fini quatrième et bonne dernière de sa poule du Mondial Français, précision pour Takeshi Okada que la sélection Japonaise fut sa première expérience d'entraîneur.

La fédération Japonaise de football appelée Nihon soccer kyôkai, ou Japan Football Association (JFA) doit co-organiser la prochaine World Cup, prévu en 2002, avec son voisin la Corée du Sud. Son nouveau président : Munemasa Katagiri, veut mettre en avant la nouvelle génération dorée, ayant remportée la Coupe du Monde des moins de 20 ans, le 3 novembre 1999 face à l'Espagne sur le score de 4 à 0.




Pour diriger cette génération dorée, la JFA fait appel à l'ancien joueur de l'équipe nationale du Brésil Roberto Sedinho, ancien sélectionneur des U20 Brésilien. Ce choix prend tout son sens, si l'on connait l'histoire entre Roberto et le Japon, et la rencontre de la génération dorée alors cadets dans les années 80. Pour ses nouvelles fonctions, il sera aidé par Tatsuo Mikami; entraîneur des gardiens et un adjoint; Tadashi Shiroyama ayant côté cette génération dorée au temps des Cadets.



A l'aube du Mondial 2002; 4 joueurs Japonais explosent aux yeux de l'Europe.


Taro Misaki possède un touché de balle exceptionnel et une vision de jeu remarquable il formait le meilleur duo d'attaque; dit le ''Duo magique'' au côté de Tsubasa Ohzora durant sa jeunesse passée au Japon. Ce milieu de terrain a quitté, très jeune, son pays de naissance pour l'Europe (son père est un artiste peintre), il a évolué dans des petits clubs d'Italie, d'Allemangne, avant que le PSG lui signe son premier contrat pro. A 19 ans, il remporte la Coupe de France et la Coupe de la Ligue; marquant le premier tir au but de la série.

Genzo Wakabayashi; gardien de but du Hambourg SV ou il cotoye des joueurs tels que Salihamidzic, Anthony Yeboah ou encore Mehdi Mahdavikia, Genzo est sûr de son talent, il est surnommé dans son pays le ''Super Grand Gardien'' qui ne prend jamais aucun but en dehors de sa surface de réparation; ceux qui ont réussi se comptent sur les doigts d'une main : Michael Ballack – Roberto Carlos – Sinisa Mihajlovic – Youri Djorkaeff et bien sur Tsubasa Ohzora.

Tsubasa Ohzora est le joueur de football numéro 1 au Japon. Joueur aux qualités technique, il est doté d'une excellente frappe de balle, très rapide, possédant une bonne vision de jeu, il est également un excellent meneur d'équipe. Il a perfectionné son jeu au Brésil avant de signer dans un grand club Européen ; le FC Barcelone ou il cotoye : Rivaldo (son rival à son poste), Marc Overmars, Thiago Motta, Patrick Andersson et Saviola. Il est actuellement le capitaine des Samurais Blue. Au Japon il est souvent comparé à Michel Platini et Jean-Pierre Papin.

Kojiro Hyuga, attaquant quelque peu agressif, ce superbe butteur évolue dans le championnat Italien à la Juventus de Turin, ou il cotoye des stars telles que : Buffon, Thuram, Montero, Nedved et Davids. Prêté une saison à la Reggina, Hyuga est devenu Champion de Série C. Mais son but est de se faire une place au côté de Trézéguet – Del Piero – Salas à la Juve durant la prochaine saison 2002/2003.



TIRAGE AU SORT – PHASE DE POULE



GROUPE H



JAPON

BELGIQUE

RUSSIE

TUNISIE




Maillot de l'équipe du Japon World Cup 2002






Les 23 sélectionnés



GARDIENS DE BUT


1 - Genzo Wakabayashi (Thomas Price) – 1,83 / 77
17 - Ken Wakashimazu (Ed Warner) – 1,87 / 74
21 - Yuzo Morisaki (Allan Crocker) – 1,82 / 68

DEFENSEURS

4 - Ryo Ishizaki (Bruce Harper) – 1,77 / 67
5 - Hiroshi Jitô (Clifford Youm) – 1,92 / 108
6 - Shingo Takasugi (Bob Denver) – 1,81 / 80
7 - Makoto Soda (Ralph Peterson) – 1,84 / 70
13 - Takeshi Kishida (Charlie Custer) – 1,72 / 64
14 - Jun Misugi (Julian Ross) – 1,77 / 64
23 - Hanji Urabe (Jack Morris) – 1,77 / 65

MILIEUX DE TERRAIN

2 - Masao Tachibana (James Derrick) – 1,67 / 60
3 - Kazuo Tachibana (Jason Derrick) – 1,67 / 60
8 - Mamoru Izawa (Paul Diamond) – 1,68 / 62
10 - Tsubasa Ohzora (Olivier Atton) – 1,75 / 64
11 - Taro Misaki (Ben Becker) – 1,74 / 62
12 - Hikaru Matsuyama (Phillip Callahan) – 1,76 / 66
15 - Takeshi Sawada (Danny Mellow) – 1,69 / 60

ATTAQUANTS

9 - Kojiro Hyuga (Mark Landers) – 1,80 / 70
16 - Mitsuru Sano (Sandy Winter) – 1,66 / 54
18 - Shun Nitta (Patrick Everett) – 1,72 / 63
19 - Kazuki Sorimachi (Eddie Bright) – 1,75 / 59
20 - Teppei Kisugi (Johnny Mason) – 1,75 / 64
22 - Hajime Taki (Ted Carter) – 1,73 / 68







Les 23 "Samurais Blue" de Roberto Sedinho







1 - Genzo Wakabayashi (Thomas Price) - gardien de but du Hambourg SV ou il cotoye des joueurs tels que Salihamidzic, Anthony Yeboah ou encore Mehdi Mahdavikia, Genzo est sûr de son talent, il est surnommé dans son pays le ''Super Grand Gardien'' qui ne prend jamais aucun but en dehors de sa surface de réparation; ceux qui ont réussi se comptent sur les doigts d'une main : Michael Ballack – Roberto Carlos – Sinisa Mihajlovic – Youri Djorkaeff et bien sur Tsubasa Ohzora. Il est surveillé de près par le Bayern Munich. Légèrement blessé à la cheville, il manquera surement le premier voir le second match de poule



17 - Ken Wakashimazu (Ed Warner) – gardien de but du Nagoya Grampus, avec lequel il a remporté le Coupe du Japon en 1999, il fut le gardien de l'épopée des Jeux Olympique de Sydney. Wakashimazu a pratiqué le karatéka durant sa tendre enfance. Il peut se transformer, comme son homologue Mexicain Jorge Campos, en attaquant, ayant un remarquable jeu de tête.



21 - Yuzo Morisaki (Allan Crocker) – gardien de but de l'équipe du Tokyo Verdy, Morisaki est bien en dessous du niveau de Genzo et Wakashimazu. Il est néanmoins très apprécié par ses camarades en sélection. Champion d'Asie en 2000, ayant joué la demi-finale face à la Chine, suite à la blessure de Genzo durant ce même match.



4 - Ryo Ishizaki (Bruce Harper) – Malgré une technique de balle très moyenne, Ryo est un joueur vaillant, défenseur du Jubilo Iwata. Il n'hésite pas à ce sacrifier devant le ballon, arrêtant 2 balles de buts durant la demi-finale des Championnats d'Asie des Nations en 2000 au Liban.



5 - Hiroshi Jitô (Clifford Youm) – Imposant défenseur du Gamba Osaka, et doté d'une force de frappe colossale, Jito est réputé comme étant infranchissable. Bon jeu de tête, il compte avant le mondial 30 sélections pour 15 buts !



6 - Shingo Takasugi (Bob Denver) – défenseur robuste et champion 2001 du Championnat de la Corée du Sud avec le club de Seongnam FC, Shingo possède un excellent jeu de tête sur les coups de pieds arrêtés. Il a remporté le Championnat d'Asie des Nations en 2000.



7 - Makoto Soda (Ralph Peterson) – véritable chien de la défense Nippone, Soda est un arrière gauche, ses nombreuses montées et son sens du but en font un redoutable adversaire. Il joue actuellement pour Kashima Antlers



13 - Takeshi Kishida (Charlie Custer) – Arrière apprécié pour sa polyvalence, il peut se muter également en milieu défensif, il évolue dans le club de Kashiwa Reysol.



14 - Jun Misugi (Julian Ross) – Meneur de jeu de formation, et suite à des problèmes de santé durant sa jeunesse, Jun Misugi s'est muté en libéro. Pièce maîtresse du Jubilo Iwata et de la sélection Japonaise, c'est un remarquable technicien et tacticien. Au pays, il est considéré par beaucoup comme étant "le plus grand joueur de football Japonais de tout les temps". Bien évidemment les fans de Tsubasa Ohzora ne sont pas de cet avis...



23 - Hanji Urabe (Jack Morris) - Arrière apprécié pour sa polyvalence, il peut se muter également en milieu défensif, il évolue dans le club de Nagoya Grampus Eight. Réputé malheureusement pour ses incalculables fautes : 14 cartons rouge depuis ses débuts pro.



2 - Masao Tachibana (James Derrick) – Milieu de terrain polyvalent sur le côté droit, il peut évoluter comme ailier dans un système à 3 défenseurs et 5 milieux. Il évolue avec son frère au Shimizu S-Pulse.



3 - Kazuo Tachibana (Jason Derrick) – Milieu centre polyvalent, il peut évoluer dans un registre défensif ou offensif. Actuellement milieu offensif du Shimizu S-Pulse. Grâce à lui et son frère, le club a remporté la Coupe d'Asie des Vainqueurs de coupe en 2000.



8 - Mamoru Izawa (Paul Diamond) – Milieu de terrain relayeur du Júbilo Iwata, Izawa se distingue dans de nombreux compartiments de jeu et ne renie jamais au tâche défensif. Roberto Sedinho l'a même utilisé en arrière droit durant la phase de préparation.



10 - Tsubasa Ohzora (Olivier Atton) - joueur de football numéro 1 au Japon, aux qualités techniques proches de la perfection, il est doté d'une excellente frappe de balle, très rapide, possédant une bonne vision de jeu, il est également un excellent meneur d'équipe. Il a perfectionné son jeu au Brésil avant de signer dans un grand club Européen ; le FC Barcelone ou il cotoye : Rivaldo (son rival à son poste), Marc Overmars, Thiago Motta, Patrick Andersson et Saviola. Il est actuellement le capitaine des Samurais Blue.



11 - Taro Misaki (Ben Becker) - possède un touché de balle exceptionnel et une vision de jeu remarquable, il formait le meilleur duo d'attaque; dit le ''Duo magique'' au côté de Tsubasa Ohzora durant sa jeunesse passée au Japon. Ce milieu de terrain a quitté, très jeune, son pays de naissance pour l'Europe (son père est un artiste peintre), il a évolué dans des petits clubs d'Italie, d'Allemangne, avant que le PSG lui signe son premier contrat pro. A 19 ans, il remporte la Coupe de France et la Coupe de la Ligue; marquant le premier tir au but de la série.



12 - Hikaru Matsuyama (Phillip Callahan) – surnommé "l'aigle de Hokkaido", Matsuyama est réputé pour sa grande ténacité et sa protection de balle. Milieu polyvalent du Consadole Sapporo, il est le vice-capitaine des Samurai Blues. Durant les matches de préparations le sélectionneur l'a testé en défense centrale; avec satisfaction.



15 - Takeshi Sawada (Danny Mellow) - Bon technicien et joueur généreux, de la même trempe de Misaki, sa parfaite complémentarité avec Hyûga en sélection lui vaut d'être souvent amené à être titulaire à ses côtés. Sawada peut évoluer en meneur de jeu ou en attaquant de soutient. Il joue actuellement sous les couleurs d'Urawa Reds.



9 - Kojiro Hyuga (Mark Landers) - attaquant quelque peu agressif, ce superbe butteur évolue dans le championnat Italien à la Juventus de Turin, ou il cotoye des stars telles que : Buffon, Thuram, Montero, Nedved et Davids. Prété une saison à la Reggina, Hyuga est devenu Champion de Serie C. Mais son but est de se faire une place au côté de Trézéguet – Del Piero – Salas à la Juve durant la prochaine saison 2002/2003.



16 - Mitsuru Sano (Sandy Winter) – Petit par la taille, ce généreux attaquant se dépense sans compter durant 90 minutes, Sano peut se transformer en milieu offensif ou allier droit. Il a remporté la J-League 2001 avec le club Kashima Antlers.



18 - Shun Nitta (Patrick Everett) – Attaquant véloce, ce pure droitier du Jubulo Iwata a remporté la Ligue des Champions de l'AFC en 1999 face à l'Esteghlal Téhéran. Les journalistes Japonais le surnomment «Super Sub»



19 - Kazuki Sorimachi (Eddie Bright) – Ce neuf et demi est également le troisième attaquant de pointe des Samurais Blues, ce pure gaucher peu évoluer en ailler gauche, comme il a su le démontré lors des JO de Sydney. Il joue actuellement pour le JEF United Ichihara.



20 - Teppei Kisugi (Johnny Mason) – Butteur de l'équipe Cerezo Osaka, il a participé au JO de Sydney, bien que cantonné à un rôle de remplaçant, Kisugi est un avant-centre de type "renard des surfaces".



22 - Hajime Taki (Ted Carter) – Ailier droit ne quittant jamais sa ligne de touche, Taki évolue sous les couleurs du Tokyo Verdy. Pour rappel, Taki a marqué l'unique but lors de la finale de la Coupe d'Asie des Nations 2000, sur une passe de Tsubasa Ohzora




Aux portes du groupe Japon, ils seront les premiers supporters.

Masanori Kato - (Tony Brunord) : Gardien de J-League du FC Tokyo, Kato est barré en sélection par Genzo et Wakashimazu, il visait la troisième place de gardien. Une blessure de dernier minute l'a automatiquement écarté de la liste des 23.

Taichi Nakanishi - (Théo Sellers) : ce colossale gardien (1,90m/90kg) de J-League du JEF United Ichihara a participé au Jeux Olympique de Sydney en 2000 comme troisième gardien de l'équipe Nippon. Ayant réalisé 2 saisons moyennes, le sélectionneur lui a préféré Yuzo Morisaki.

Isamu Ichijo - (Simon Garett) : Gardien de but de football au réflexe d'un gardien de handball, le portier du Kashima Antlers est également très solide sur les balles aériennes, malheursement ses 2 grosses boulettes face au futur Champion de J-League 2002; le Júbilo Iwata; l'a handicapé pour prétendre à la 3ème place de gardien,

Yuichiro Daimaru - (Jonathan Stoming) : Défenseur central du club Shimizu S-Pulse, et possédant une force de frappe impressionnante, il est barré en sélection par Hiroshi Jitô.

Keiji Kawagoe - (Steve O'Neill) : Libéro du Urawa Red Diamonds, "Little Keiji" est barré en sélection par "le prince des pelouses" Jun Misugi.

Hiroshi Ishii - (Nick Star) : Stopper du club Shimizu S-Pulse, il péche régulièrement par des carences défensives.

Hiromichi Hori - (Oscar Reevs) : infatigable milieu défensif du Gamba Osaka, le sélectionneur lui a préféré Izawa, Matsuyama et le polyvalant Urabe pour ce poste.

Hideto Koike - (Lucas Milton) : milieu défensif du Gamba Osaka, le sélectionneur lui a préféré Izawa, Matsuyama et le polyvalant Urabe pour ce poste.

Kuniaki Narita - (Francis Red) : Champion du J-League 1999, le meneur de jeu du Júbilo Iwata, et vainqueur de la Coupe d'Asie des nations en 2000, partait de trop loin pour prétendre une place au milieu de terrain. Il s'est consolé en club en remportant la J-League 2002.

Kazumasa Oda - (Peter Shake) : Ami d'enfance de Jun Misugi, l'attaquant vedette du Consadole Sapporo, s'est lui même écarté de la sélection, se voyant "aucune chance d'être meilleur qu'Hyuga, Nitta ou Sorimachi", et de conclure "Je serais leur premier supporter". En guise d'honnêteté et de remerciement, Oda s'est vu offrir un maillot de la sélection portant le numéro 24. Numéro qu'il portera sur les pelouses, jusqu'à sa retraite internationale en 2012.

Noboru Sawaki - (Keith Coleman) : Ailier droit du Júbilo Iwata et buteur né, il est barré en sélection par les jumeaux Tachibana et Hajime Taki. Il était de la sélection Olympique en 2000, éliminé en quart de finale par les Etats-Unis de Landon Donovan

Shinji Sanada - (Stefan Malory) : Ami d'enfance de Juan Misugi, l'attaquant du FC Tokyo s'est blessé gravement (rupture du tendon d'Achille) durant la première phase du J-League. Saison terminé.






COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2002





Group Stage Match 1

JAPON – BELGIQUE : 3-3

JAPON : 17 Wakashimazu - 4 Ishizaki – 5 Jito – 6 Takasugi – 7 Soda – 8 Izawa – 3 K. Tachibana – 11 Misaki – 12 Matsuyama – 10 Tsubasa – 9 Hyuga

Remplacement : 4 Ishizaki par 21 Yuzo Morisaki - 3 K. Tachibana par 15 Sawada - 8 Izawa par 19 Sorimachi

BELGIQUE : 1 De Vlieger – 15 Peeters – 16 Van Buyten – 4 Van Meir – 12 Van Der Heyden – 18 Vanderhaeghe – 10 Walem – 6 Simons – 8 Goor – 7 Wilmots (c) – 11 Verheyen

Remplacement : 10 Wilem par 9 Sonck – 11 Verheyen par 20 Strupar

BUTS : 11 Misaki (12ème) – 9 Hyuga (19ème) – 7 Wilmots (29ème / P) – 16 Van Buyten (43ème) – 10 Willem (68ème) – 10 Tsubasa (89ème)

Premier match pour le Japon dans ce mondial, et les Samurais Blues ont eut très peur ! Si Misaki puis Hyuga ont marqué très tôt dans la partie. Mais l'expulsion surprise du gardien Wakashimazu sur une sortie de ses 16 mètre 50, le portier Japonais capte le ballon en dehors de la surface, l'arbitre du match Monsieur Mattus, du Costa Rica, sort directement le rouge ! Le sélectionneur Roberto Sedinho sort le défenseur Ishizaki afin que son troisième gardien, Morisaki rentre. Pour rappel, le gardien titulaire Genzo étant blessé, il n'a pu être aligné pour ce début de Mondial. Marc Wilmots transforme le penalty, et relance les Diables Rouge. A quelques minutes de la mi-temps sur un corner tiré par Wilmots, le grand Van Buyten égalise ! Coup dure pour les Japonnais, rentrant tête basse au vestiaire. A la reprise, c'est ce Diable de Willem sur un ballon mal dégagé par la défence Japonais, qui porte le score à 2-3 pour la Belgique. Les Japonais poussent mais n'arrivent pas a concrétiser leurs occations, Sonck (74ème) puis Stupar (81ème) trouvent les montants de Morisaki... Les Japonais débute leur Coupe du Monde par une défaite inévitable... Jusqu'à ce que le capitaine Tsubasa, d'un exploit solitaire, dribble, Simons, Van Der Heyden puis Van Meir et loge une frappe en pleine lucarne de la cage de De Vlieger (89ème). Les supportaires sont fous de joie ! Finalement match se termine sur un score nul 3 - 3.

Group Stage Match 2

JAPON – RUSSIE : 4-2

JAPON : 21 Morisaki – 4 Ishizaki – 14 Misugi – 5 Jito – 8 Izawa – 12 Matsuyama – 2 M. Tachibana – 7 Soda – 10 Tsubasa – 15 Sawada – 9 Hyuga

Remplacement : 2 M. Tachibana par 16 Sano – 15 Sawada par 18 Nitta – 7 Soda par 11 Misaki

RUSSIE : 1 Nigmatullin – 5 Solomatin – 3 Nikiforov – 7 Onopko – 2 Kovtun – 8 Smertin – 8 Karpin – 9 Titov – 6 Semshov – 20 Izmailov – 19 Pimenov

Remplacement : 19 Pimenov par 22 Sychev – 20 Izmailov par 21 Khokhlov – 4 Smertin par 11 Beschastnyhk

BUTS – 9 Hyuga (9ème) – 12 Matsuyama (15ème) – 8 Smertin (40ème) – 10 Tsubasa (63ème) – 11 Misaki (78ème) – 9 Titov (87ème)

Après un premier match poussif, Roberto Sedinho réalise plusieurs changements. Wakashimazu suspendu 2 matches, et Genzo trop juste physiquement, c'est Yuzo Morisaki; qui s'est pris les 3 buts du match contre la Belgique; qui officiera dans les cages. Le tacticien Misugi remplace en défence Takasugi. Il laisse également son systeme 4-4-2 pour un 3-4-1-2; Sawada épaulera son ami Hyuga en attaque.

Ce Japon-Russie a été rude physiquement. Nikiforov jouant plusieurs fois des coudes face à Hyuga; il en fallait plus pour stopper cette force de la nature. 9Ème minute, sur un une/deux entre Tsubasa/Sawada, le numéro 15 de la sélection Japonaise trouve Hyuga dans la surface de réparation, frappe en force sous la barre; 1 à 0. Puis rapidement 2-0, sur un corner tiré par Sawada, mal dégagé par la défense Russe, Matsuyama frappe en force à ras terre, le ballon passe entre les jambes de l'amblématique Onopko et trouve les fillets de Nigmatullin. Les Russes pousseront à la fin de la premier mi-temps, sur une balle de Karpin, Titov tente une frappe à 20 mètre, repousse par le poteau droit de Morisaki, surgit ensuite Smertin, qui frappe sans controler en pleine lucarne. Les Japonnais auront le contrôle du match en seconde mi-temps, un coup franc de Tsubasa (63ème) suivi d'une tête plongeante de Misaki (78ème) rentré 5 minutes avant, augmentes l'avance des Nippons. Le but de Titov à la 87ème minutes est anodin. Victoire des hommes de Roberto Sedinho 4 à 2.

Groupe Stage Match 3

TUNISIE – JAPON : 0-5

TUNISIE : 1 Boumnijel – 6 Trabelsi – 15 Jaidi – 2 Brada – 23 Clayton – 12 Bouzaiene – 21 Melki – 10 Ghodhbane – 13 Bouazizi – 18 Ben Achour – 5 Jaziri

Remplacement : 21 Melki par 3 Baya – 23 Clayton par 7 Mhedhebi – 12 Bouzaine par 20 Zitouni

JAPON : 1 Genzo – 4 Ishizaki – 6 Takasugi – 5 Jito – 7 Soda – 8 Izawa – 12 Matsuyama – 14 Misugi – 11 Misaki – 10 Tsubasa – 9 Hyuga

Remplacement : 4 Ishizaki par 22 Taki – 7 Soda par 16 Sano – 9 Huyga par 18 Nitta

BUTS – 9 Hyuga (38ème) – 10 Tsubasa (55ème) – 5 Jito (61ème) – 9 Hyuga (70ème) – 18 Nitta (82ème)

Troisième et dernier match de poule, les 4 équipes sont en liste pour les 2 places attribuées pour les 8ème de finale. Genzo, guérit, récupère sa place de titulaire indiscutable. Misugi prend le poste de milieu défensif, entouré de Matsuyama, Misaki, Izawa, et Tsubasa. Pour ce troisième match, Roberto Sedinho change pour la troisième fois le systeme de jeu de son équipe, en mettant en place à 4-5-1, avec Misugi devant la défence, Izawa milieu centre droit, Matsuyama milieu centre gauche, et Misaki/Tsubasa en meneurs de jeu.

Cette première mi-temps fut poussif pour les deux équipes, les Tunisiens ne frapperont que deux fois; sur un centre de Trabelsi venant de la droite, la tête de Jaziri trouve les gants de Genzo (28ème) puis (33ème) Ben Achour tente sa chance au 20m, sa frappe trop croisé passe largement à côté du but de Genzo. L'ouverture du score, nous l'a devons à Huyga (38ème) après un ballon récupéré par Misugi, est une passe en profondeur à Tsubasa, le capitaine Nippon passe d'un crochet Ghodhbane, et offre d'une belle passe le ballon à Hyuga, intercallé entre Brada et Clayton, le Japonais enroule sa frappe est trouve le petit filet opposé 1-0 à la mi-temps. La seconde période sera totalement différente, tout d'abord Sedinho remplace deux joeurs, faisant rentrer l'aillier droit Taki et l'attaquant Sano à la place des deux latéraux (Ishizaki/Soda), est repassant dans un système en 3-5-2. Choix payant, suite à un débordement sur le côté droit de Taki, le centre trouve Tsubasa, etrangement seul, reprise de vôlé au seconde poteau 2-0. 6 minutes plus tard sur un corner de Sano, Jito monté au point de penalty saute plus haut que tout le monde est score à 3-0. Hyuga avant de sortir, est servi par Sano sur le couloir gauche est trompe de demi-volé Ali Boumnijel. 4-0. Enfin son remplaçant, Nitta, sur une accélération au 30m, enroule sa frappe du pied droit, poteau rentrant 5-0. Le Japon, et la Belgique grâce à sa victoire face aux Russes, se qualifient pour les 8ème de finale.

8ème de finale

JAPON – TURQUIE : 2-1 (but en or)

JAPON : 1 Genzo – 4 Ishizaki – 6 Takasugi – 5 Jito – 7 Soda – 8 Izawa – 12 Matsuyama – 14 Misugi – 11 Misaki – 10 Tsubasa – 9 Hyuga

Remplacement : 8 Izawa par 23 Urabe – 4 Ishizaki par 22 Taki – 14 Misugi par 15 Sawada

TURQUIE : 1 Rustu – 5 Alpay – 3 Bulent – 4 Fatih – 20 Hakan Unsal – 8 Tugay – 18 Ergun – 10 Basturk – 22 Umit Davala – 11 Hasan Sas – 9 Hakan Sukur

Remplacement : 22 Umit Davala par 15 Nihat – 11 Hasan Sas par 14 Tayfur – 10 Basturk par 17 Ilhan

BUTS – 10 Tsubasa (34ème) – 9 Hakan Sukur (89ème) – 15 Sawada (111ème / But en Or)

Pour ce 8ème de finale, choix étonnant, Roberto Sedinho a mis en place la tactique que le match face à la Tunisie en premier mi-temps, alors que ce dispositif avait atteind une certaine limite. La première mi-temps est rythmé par le quatuor Misugi/Matsuyama/Misaki/Tsubasa; donnant de nombreuses ballle à leur attaquant Hyuga, mais Rustu dans un grand soir sort toutes les frappes d'Hyuga. C'est finalement sur un corner mal dégagé par Alpay, et récupéré par Matsuyama, il s'appuie sur Soda, en un une deux, rentre dans la surface de réparation, centre en retrait à Misaki, lui même pique le ballon au second poteau ou se trouvait Tsubasa et Hakan Unsal, le Japonais crochette le Turc et allume Rustu, la balle tape le dessous de la transversalle; 1-0. Cette première période est marqué par les 3 gros arrêts de Genzo. Une tête d'Hakan Sukur sur un centre d'Umit Davala (29ème), un jeu en triangle entre Hakan Sukur/Hasan Sas/Basturk; ce dernier frappe a ras terre, mais Genzo se détend parfaitement (38ème) Puis, une frappe a bout portant d'Hakan Sukur, bloqué par le portier Nippon (41ème). La seconde mi-temps voit les Japonais repousser les Trucs. Hakan Sukur (50ème), (53ème) (68ème), Basturk (59ème), Hasan Sas (65ème), Alpay d'une tête sur coner (71ème) ne peuvent tromper la vigilance de Genzo. Même Tugay tentera sa chance d'une forte frappe à 35m de la cage.(73ème) Les Japonais sont tétanisés. Urabe a remplacé au milieu Izawa à l'heure de jeu, Taki est lui rentré à la place du latéral droit Ishizaki (77ème). Pour les Japonais Tsubasa puis Misaki troupe les poteaux de Rustu (61ème puis 70ème). Les Turcs poussent en tout de fin de match. Sur l'un des derniers corners, le portier Rustu monte au point de pénalty, le corner est frappe par Tayfur il troupe la tête de Fatih, le ballon est repoussé par Taki devant la ligne de but, la balle revient à Nihat, talonne à Ilhan qui remet au second poteau, tête de Rustu, le balon est envoyé au 5,5, Taksugi dégage dans les pieds d'Alpay, le ballon rebondit et arrive à Hakan Sukur, MADJER ! Et égalisé à la 89ème minute !

La première prolongation ne donne rien, les deux équipes sont fatigués, Misagi laisse d'ailleurs sa place à Sawada. Sur un centre piqué de Taki pour la tête de Hyuga, ce dernier remet le balon dans les pieds de Matsuyama, sa frappe écrasée et trop croisée, part au second poteau, mais Sawada jaillit en taclant le balon... BUT EN OR ! (111ème)

Quart de finale

SENEGAL – JAPON : 0-3

SENEGAL : 1 Silva – 17 Coly – 13 Diatta – 4 Malik Diop – 2 Daf – 19 Bouba Diop – 6 Alou Cissé – 15 Salif Diao – 7 Henri Camara – 10 Fadiga – 11 Diouf

Remplacement :


JAPON : 1 Genzo – 4 Ishizaki – 6 Takasugi – 5 Jito – 7 Soda – 14 Misugi – 12 Matsuyama – 11 Misaki – 10 Tsubasa – 15 Sawada – 9 Hyuga

Remplacement : 9 Hyuga par 18 Nitta – 14 Misugi par 23 Urabe – 15 Sawada par 19 Sorimachi

BUTS – 7 Soda (44ème) – 10 Tsubasa (79ème) – 19 Sorimachi (87ème)

Pour ce quart de finale de coupe du monde, les équipes du Japon et du Sénagal, se sont toutes les deux qualifiées grâce au But en Or. Malgré des prolongations jouées, les 2 entraineurs vont s'appuier sur leurs 11 types. Izawa blessé, cède sa place à Sawada, auteur du but en or. Le mileu Japonais est à 4, de type losange.

Il faut un grand Tony Silva pour détourner les deux frappes d'Hyuga (12ème et 13ème), puis une tête plongeante de Misaki sur un coup franc de Tsubasa. Du côté des Sénégalais, Diouf donne du fils à retordre à Jito et Takasugi, ce dernier se prends d'ailleurs un carton jaune (31ème). Sur une montée dans le couloir gauche de Soda, ce dernier s'appuie sur Misaki, qui talonne en une/deux, Soda sur son mauvais pied tacle le balon, Silva est géné par Coly et ne peut empêcher le ballon de renter dans sa cage (0-1).

Les Japonais attaquent parfaitement la seconde mi-temps, l'entraineur ayant procédé à 2 changements par simple fatigue dû au match face à la Turquie; Huyga par Nitta et Misugi par Urabe. Urabe justement, qui pique le ballon dans les pied de Papa Bouba Diop, lance Tsubasa dans l'axe, le capitaine Nippon se déjoue de Diatta et Coly, et centre à ras terre au seconde poteau, pour Nitta, sa frappe trouve la barre de Tony Silva (61ème). Notons le coup franc frappé par Tusbasa, trouvant le montant droit de Silva, la balle longe la ligne de but sans la franchir (70ème). 9 minutes plus tard, Tsubasa frappe le même coup franc, mais de l'autre côté, cette fois-ci il trouve la lucarne (0-2). Enfin alors que Sorimachi a remplacé Sawada (80ème), l'ailier gauche crochette Coly, et place la balle dans le petit filet oposé 0-3, le Japon est qualifié pour les demi-finale.

Demi-finale

BRESIL – JAPON : 4-5 (but en or)

BRESIL : 1 Marcos – 3 Lucio – 5 Edmilson – 4 Roque Junior – 2 Cafu – 6 Roberto Carlos – 15 Kléberson – 8 Gilberto Silva – 20 Edilson – 10 Rivaldo – 9 Ronaldo

Remplacement : 20 Edilson par 17 Denilson – 15 Kléberson par 13 Belletti – 9 Ronaldo par Luizao

JAPON : 17 Wakashimazu – 6 Takasugi – 5 Jito – 7 Soda – 14 Misugi – 8 Izawa – 12 Matsuyama – 22 Taki – 10 Tsubasa – 11 Misaki – 9 Hyuga

Remplacement : 22 Taki par 16 Sano – 8 Izawa par 19 Sorimachi

BUTS – 9 Ronaldo (2ème) – 6 Roberto Carlos (16ème) – 12 Matsuyama (30ème) – 11 Misaki (44ème) – 9 Ronaldo (69ème) – 14 Misugi (78ème) – 10 Ronaldo (80ème) – 10 Tsubasa (90+2ème) – 9 Hyuga (91ème / But en Or)

Cette demi-finale fut pleine de surprise, tout d'abord, nous apprenons que Genzo est tombé malade durant la nuit, il ne peut jouer cette affrontement face au Brésil; il est remplacé par Wakashimazu, qui a purgé ses 2 matches de suspension suite à son carton rouge lors du match d'ouverture face à la Belgique. Du côté du Brésil, Ronaldinho Gaucho s'est blessé à l'entrainement, il ne figure même pas sur la feuille de match. Le japon joue dans un étonnant 3-6-1

Il ne fallait pas arriver en retard au stade, car Ronaldo a frappé le premier ! Sur une balle en profondeur de Rivaldo, Luis Nazário de Lima fait parler sa vitesse, et largue Takasugi, Wakashimazu sort de sa cage, Ronaldo le drible et marque à la 2ème minute du match ! (1-0). Les Japonais s'en remettent à Hyuga (6ème) et Tsubasa (14ème), si la première frappe passe largement au dessus de la cage gardé par Marco, celle de Tsubasa est contré au dernier moment par la tête d'Edmilson, la balle était bien partie, et Marcos était battu. Un mauvais tacle de Takasugi (carton jaune et suspendu pour la Finale, si finale au bout) donne un coup franc plein axe à Roberto Carlos, ce dernier se rappel au bon vieux souvenir du Tournoi de France 1997, et frappe de 35ème extérieur pied gauche, Wakashimazu ne bouge pas et regarde passer le ballon, taper son poteau gauche puis rentrer dans le but. (2-0). Tsubasa et son vice capitaine Matsuyama rameutent leurs partenaires? Et sur un mouvemant Misaki-Tsubasa-Huyga; Misaki remet en retrait, grosse frappe de Matsuyama; Hyuga se dégage de la trajectoire du ballon; et trouve le fillet de Marcos (2-1). A partir de là, on sent les Japonais revenir mentalement dans le match... Sur un centure de Taki côté droit, Huyga et Roque Junior sautent le ballon et mal dégagé par Edmilson, Tsubasa en profite pour récupérer la balle, passement de jambe sur Edmilson, Marcos vient a sa rencontre, mais le capitaine Japonais pique sa balle à droite pour Misaki, tête plongeante ! 2-2 ! Mi-temps.

Grosse surprise en ce début de seconde période, puisque Denilson remplace Edilson. Alors que Taki touché au genoux droit, et remplacé par Sano. Si les Japonais sont mieux rentrés par rapport au 20 premières minutes, ce diable de Ronaldo n'en fini pas de mettre à mal la défense Japonaise; sur une longue balle de Cafu, Rivaldo réalise une contrôle rétro, passe à Denilson dans l'intervale, lui même se débarasse de Misugi et surtout Jito, laissant la voix à Ronaldo pour un face à face avec Wakashimazu, ce dernier se couche dans les pieds de Ronaldo, sa frappe est repoussée par le gardien de but du Nagoya Grampus, malheureusement la ballon revient dans les pieds du numéro 9 Brésilien et lobe Wakashimazu pour le 3-2 ! (69ème) Mais les Japonais n'ont pas dit leur dernier mot. Sur un débordement de Sano côté droit, son centre trouve Hyuga, sa tête est repoussée par Marcos, sur Tsubasa, qui tente sa chance mais Roque Junior s'interpose, le ballon arrive sur les pieds de Misaki côté gauche, il fixe Cafu, le déborde et passe en retrait à Soda monté sur son couloir gauche, ce dernier centre du plat du pied au 20m plein axe, quand surgit Misugi qui place sa frappe du pied droit dans la lucarne de Marcos ! Et égalise 3-3 (78ème) Explosion de joie dans le stade, l'effervescence ne dura que 2 petites minutes, quand Kléberson passe un ballon, sur le coup anodin, à Denilson, frappe instantané du gauche, Wakashimazu se détend est repousse du point la frappe du joueur du Betis Séville, mais Ronaldo lui a suivi contrairement à Jito impuissant, laisse Ronaldo reprendre de la tête et marque dans le but vide 5-4 (80ème). Ronaldo sort 5 minutes avant la fin des 90 minutes, le devoir accompli... Mais un match de football n'est pas fini tant que l'arbitre n'a pas sifflé la fin de la partie. 90Ème minute, alors que nous rentrons dans les arrêts de jeu, Sorimachi passe Cafu et centre en première attention sur Huyga, sa frappe trop élevé, arrive au second poteau sur Roberto Carlos, ce dernier se fait surprendre par Sano, ce dernier remet le ballon en retrait pour Tsubasa, coup du sombrero, afin de se défaire de frappe de Lucio, frappe instantané et but ! Le Japon égalise 4-4 (90+2ème)

Les Brésiliens sont sonnés, le bancs tirent une mine défaitiste quand l'arbitre donne le coup de sifflet annonçant la première période des prolongations... Toujours sonnés de l'égalisation, ni Lucio, ni Roque Junior, encore mois Gilberto Silva, ne voit partir l'appel de balle de Tsubasa ; Misugi part avec le ballon s'appuie sur Hyuga, puis redonne au numéro 14 ; Misugi passe à Tsubasa, ce dernier feinte une frappe pour la glisser à Hyuga, oublié de tous, « The Ace Striker » d'une puissance frappe bat Marcos et inscrit à la 91ème minute le But en Or, et envoye les Japonais en Finale de Coupe du Monde !

FINALE

ALLEMAGNE – JAPON : 1-3

ALLEMAGNE : 1 Kahn – 2 Linke – 5 Ramelow – 21 Metzelder – 8 Hamann – 16 Jeremies – 19 B. Schneider – 22 Frings – 17 Bode – 7 Neuville – 11 K.H. Schneider

Remplacement : 7 Neuville par 20 Bierhoff – 16 Jeremies par 14 Asamoah – 17 Bode par 6 Ziege

JAPON : 1 Genzo – 4 Ishizaki – 14 Misugi – 5 Jito – 7 Soda – 12 Matsuyama – 10 Tsubasa – 11 Misaki – 15 Sawada – 16 Sano – 9 Hyuga

Remplacement : 4 Ishizaki par 13 Kishida – 16 Sano par 18 Nitta – 9 Hyuga par 20 Kisugi

BUTS – 11 K.H. Schneider (21ème) – 10 Tsubasa (39ème) – 11 Hyuga (68ème) – 10 Tsubasa (86ème)

La finale de rêve entre le co-pays organisateur le Japon et la grande Allemagne. C'est également la revanche de la demi-finale des Championnats du Monde des moins de 20 ans entre Tsubasa et K.H. Schneider. Pour cette finale de coupe du monde de football, l'Allemagne est handicapé par l'absence du capitaine Ballack, suspendu suite à un second carton jaune durant cette phase à élimination directe. Pour le Japon, Takasugi et Izawa sont suspendus (2 cartons jaunes).

Les Allemands débute le match tambour battant, par l'intermédiaire de Karl-Heinz Schneider (1ème) et Ramelow (2ème) puis par Marco Bode (5ème), la frappe du premier est repoussé du point par Genzo; trouvant ainsi un corner. La tête de l'emblématique Carsten Ramelow trouve la barre, le ballon arrivant dans les pieds de Frings, frappe le ballon passe à côté du montant droit du portier Japonais. La troisième occasion est à mettre pour Bode, sur le côté gauche, alors que toutes la défense des Samurais Blues attendent un centre pour Schneider, c'est finalement un centre tire au premier poteau, dégagé in extremis par Ishizaki sur la ligne de but. Les Japonais timides en début de rencontre ne réagiront que par intermédiaire de 2 frappes lointaines; (15ème) Soda, puis (18ème) Hyuga. A la 20ème minute, corner pour la Nationalmannschaft, Neuville trouve la tête de Ramelow, dégagé du pied par Sawada, Jeremies remet dans le couloir droit à Frings, une/deux entre lui et Dietmar Hamann, Frings perd le ballon, stoppé par Sano, le ballon mal contrôlé retrouve Hamman, passe en profondeur à Ramelow au point de penalty, talonne pour Karl-Heinz Schneider seul, et trompe en pleine lucarne Genzo; 1 à 0 (21ème). Captain Tsubasa rameute ses troupes. Les Japonais ont faim, la frappe d'Hyuga sur un super décalage de Sawada trouve la barre (25ème), la tête de Jito sur corner passe à 2 centimètres de la cage d'Oliver Kahn (29ème), la montée de Misugi suivi d'une frappe lobée passe à un cheveux de tromper le gardien du Bayern Munich (32ème)... C'est finalement Tsubasa sur une combinaison Sawada/Hyuga, ce dernier fixe la défense et trouve au second poteau Misaki, sur une tête plongeante remet à Tsubasa qui fusil Kahn; (39ème) égalisation du Japon.

En seconde mi-temps, Ishizaki se blesse à l'heure de jeu et remplacé par Kishida (62ème) qui joue son premier match de Coupe du Monde. Les Allemands sont dans le doute, la vedette du football Allemand est muselé par la défense Nipponne, et ceux grâce à l'efficacité tactique du libéro Misugi. Neuville est remplacé par Bierhoff (65ème) Jeremies limite de l'explusion est remplacé par Asamoah (67ème). Asamoah qui laissera partir Soda sur son couloir droit, son centre trouve Tsubasa amorti de la poitrine, dans le même moment Ramelow et Metzelder bondissent sur le capitaine de la sélection Japonaise, plus malin, ce dernier glisse le ballon en retrait, Sano trouve Sawada qui d'un crochet élimine Bernd Schneider et offre le ballon de but à Hyuga, ce dernier frappe un missile sous la barre transversale, Oliver Kahn n'a pas le temps de réagir (68ème). 1-2. Les minutes passent, Ziege a remplacé Bode sur le couloir gauche (75ème), Super Sub Nitta est rentré à la place de Sano. Les Japonais trouvent encore l'occasion à 3 reprises d'inquiêter la Mannschaft : Nitta (77ème), Tsubasa (80ème) et Jito sur corner (84ème)... Misagi récupère le ballon, lance Tsubasa sur la droite, ce dernier fixe la défense, passe en retrait à Matsuyama, balle piquée en une/deux : PAPINADE de Tsubasa ! 1-3 ! (86ème). Afin que Kisugi participe à cette Coupe du Monde (p.r seul joueur sur les 22 n'ayant pas joué la moindre minute lors du Mondial) rentre à la place de Huyga. Kisugi ratera une balle de but à la toute dernier minutes (94ème) lorsque Misaki lui envoye une balle en profondeur, sa frappe trop croisé frappe le poteau gauche d'Oliver Kahn. Coup de sifflet finale, le JAPON EST CHAMPION DU MONDE !






Statistique World Cup 2002




Golden Boot – Ronaldo & Tsubasa Ohzora 8 buts
Silver Boot – Karl-Heinz Schneider 7 buts
Bronze Boot - Kojiro Hyuga 6 buts

Golden Ball - Tsubasa Ohzora
Silver Ball - Karl-Heinz Schneider
Bronze Ball - Ronaldo

Yashin Award - Genzo Wakabayashi

Best Young Player - Takeshi Sawada

FIFA Fair Play Trophy - Belgique

Most Entertaining Team - Japon



22 ALL-STAR Team



GARDIENS DE BUT


Genzo Wakabayashi
Oliver Kahn
Rustu Reçber

DEFENSEURS

Sol Campbell
Fernando Hierro
Hong Myung-Bo
Makoto Soda
Jun Misugi
Roberto Carlos

MILIEUX DE TERRAIN

Claudio Reyna
Hikaru Matsuyama
Yoo Sang-Chul
Ronaldinho Gaucho
Michael Ballack
Rivaldo Vitor Borba Ferreira
Taro Misaki
Tsubasa Ohzora

ATTAQUANTS

El Hadji Diouf
Karl-Heinz Schneider
Takeshi Sawada
Kojiro Hyuga
Ronaldo Luis Nazário de Lima




Et la suite...

- Tsubasa, Genzo, Wakashimazu, Jito, Soda, Misaki, Matsuyama, Sawada et Hyuga ont remporté durant leurs carrières en équipe Nationale 3 Coupes d'Asie des Nations (2000, 2004 et 2011) et une Coupe du Monde (2002).

- Suite à de gros problème de santé le libéro Jun Misugi mettra un terme à sa carrière professionel à la fin de la saison 2003.

- Pour cause de blessures, Tsubasa, Genzo, Wakashimazu et Misaki rateront la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. L'équipe sortira dès la phase de poule.

- En 2010 le Japon (sans Genzo & Hyuga) marquera 4 buts sur les 4 matches disputés. Tsubasa (2 buts), Matsuyama (1 but) et Sawada (1 but)

- Genzo trainera longtemps une blessure à la cheville mettant fin à sa carrière durant la Coupe d'Asie des Nations 2011.

- Tsubasa est le seul Japonais ayant remporté la Champions League UEFA (2006) avec le FC Barcelone.

- Des 22 Champions du Monde 2002, seuls Takeshi Sawada & Hikaru Matsuyama participeront à l'édition 2014 au Brésil.

- Karl-Heinz Schneider deviendra le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde de football avec 16 buts inscrits (7 en 2002, 4 en 2006, 4 en 2010, 1 en 2014)

- Hikaru Matsuyama détient le record de sélection au Japon : 165; entre 12 février 1998 et 8 novembre 2015; date de sa retraite internationnale.

- Suite au fiasco durant leur propre mondial 2014, la Fédération de Football Brésilienne a nommée Roberto Sedinho comme sélectionneur de l'équipe Nationnale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N-Zo
Mickie James Fan
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 6411
Age : 32
Prénom : Laurent
WWFF Name : N-Zo
WWFF Face/ Heel : Tweener
WWFF Gang : The First Blood
WWFF Figurine : John Morrison/with Mickie James
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Uchronie Fantaisie - World Cup 2002 (Captain Tsubasa aka Olive et Tom)    Dim 28 Fév 2016 - 16:31

Sympa à lire Razz

Mais bizarre que tu es oublié Shingo Aoi et Tomeya Akai côté japonais.
Par contre, autant tu as mis Schneider pour l'Allemagne mais oublier Carlos Santana côté Brésil c'est étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/zone-a-tensions
Y2J Styles
Admin-Staff F2C
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 7301
Age : 34
Prénom : Yo-Ahn
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Uchronie Fantaisie - World Cup 2002 (Captain Tsubasa aka Olive et Tom)    Dim 28 Fév 2016 - 20:01

Non pas un oubli ni pour Akai et encore moins pour Santana et Aoi. Je me suis basé sur le dessin animé "Olive et Tom" uniquement. J'ai donc zappé volontairement le second anime + le manga. J'y ai fortement pensé, mais je ne connais que trop peu ses nouveaux personnages.

J'ai même pensé à garder certains vrai joueurs Japonnais comme Nakata, Kawaguchi, Ono voir même intégrer à la dernière minute le Légendaire Kazu Miura afin qu'il fasse le relai avec Huyga/Landers durant le mondial.


Et surtout merci 1 000 fois d'avoir pris le temps de lire BPS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uchronie Fantaisie - World Cup 2002 (Captain Tsubasa aka Olive et Tom)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Uchronie Fantaisie - World Cup 2002 (Captain Tsubasa aka Olive et Tom)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hikaru Matsuyama (Captain Tsubasa "Olive et Tom")
» Olive et Tom (Captain Tsubasa)
» [VEND] Integrale Captain Tsubasa ( 37 volumes )
» [Figurine] CAPTAIN TSUBASA (OLIVE ET TOM)
» Olive et Tom (Captain Tsubasa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F2C :: Open Bar :: Autres sports-
Sauter vers: